Vous êtes ici

-A +A

Hommage à Jean Gayon

L'université Paris Diderot, le Département Histoire et Philosophie des Sciences et le LabEX « Who I am – Déterminants de l’identité : de la molécule à l’individu » expriment leur profonde tristesse à l'occasion du décès de Jean Gayon survenu le 28 avril 2018​.

Jean Gayon était professeur émérite de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où il avait dirigé l'Institut d'Histoire et de Philosophie des Sciences. Chercheur de double formation en philosophie et en biologie, il avait consacré ses recherches à l’histoire et à la philosophie de la biologie contemporaine, en particulier à l'histoire et la philosophie de la théorie de l'évolution, de la génétique, de la biométrie, de l'eugénisme, des notions de race et de fonction. En incluant leurs implications sociales, politiques et éthiques. Son ouvrage, issu de sa thèse dirigée par François Dagognet, Darwin et l’après-Darwin : une histoire de l’hypothèse de sélection dans la théorie de l’évolution (Kimé, 1992), demeure une référence internationale.
Formé dans ce qu’il est convenu d’appeler la tradition de l’épistémologie historique française sur laquelle il a publié de nombreuses analyses, Jean Gayon a initié un rapprochement entre cette tradition et la philosophie des sciences anglo-saxonne d’inspiration plus analytique dans le domaine de la biologie.


Il a été professeur à l’université Paris 7 Denis Diderot entre 1997 et 2001, où il a contribué à la création du Département d'Histoire et de Philosophie des Sciences et du Master LOPHISS (Logique, Philosophie, Histoire et Sociologie des Sciences). Il a développé, dans un esprit alliant rigueur et ouverture, ses recherches alliant histoire et philosophie de la biologie au sein de l'équipe REHSEIS, devenue depuis le laboratoire SPHERE. Il a notamment animé sur la notion de race un séminaire à deux voix avec le Professeur Dominique Lecourt. Il a également enseigné à la faculté de médecine de Paris 7 et contribué à y instituer les enseignements d'épistémologie, d’histoire et de philosophie de la médecine qui perdurent aujourd'hui. Alors qu’il était professeur à l'Université Paris 1, Jean Gayon a continué d’œuvrer pour fédérer l'histoire et la philosophie des sciences, en particulier à Paris en maintenant la collaboration avec notre université et le master LOPHISS. Le professeur Jean-Jacques Szczeciniarz se souvient avec émotion de leurs échanges dans leur travail et leur combat communs. Jean Gayon contribuait ces dernières années de manière extrêmement active au Labex « Who I am – Déterminants de l’identité : de la molécule à l’individu » (Université Sorbonne Paris Cité). Il y a impulsé et coordonné le projet interdisciplinaire d’un Dictionnaire encyclopédique de l’Identité dont la publication est prévue en 2019 aux éditions Gallimard. Ce Dictionnaire mobilise 120 chercheurs chevronnés ou juniors, en sciences de la nature et de la médecine, sciences politiques, psychanalyse, psychologie, neurosciences, sciences du langage et des études littéraires, en histoire, logique et philosophie.


L'ampleur et la profondeur des analyses de Jean Gayon, son érudition et son exigence, mais aussi son élégance et son sens de la justice, son implication constante dans la vie de la communauté scientifique et le soutien bienveillant qu'il n'a cessé d'apporter aux plus jeunes ont profondément marqué tous ceux et toutes celles qui ont eu la chance de rencontrer et d'étudier avec ce chercheur et cet homme exceptionnel.

 

Céline Lefève, Jean-Jacques Szczeciniarz, François Villa, Jonathan Weitzman

 

Bibliographie : http://www.ihpst.cnrs.fr/membres/membres-permanents/gayon-jean

Laboratoire

LabEx Who am I?

Le Laboratoire d'Excellence Who am I? est un projet ambitieux qui vise à adresser la question fondamentale des bases de l'identité. Regroupées en un partenariat multidisciplinaire, des équipes de biologistes, physiciens, sociologues et...

Département histoire et philosophie des sciences

Le Département HPS regroupe les activités de recherche et d'enseignement en Histoire et Philosophie des Sciences de l'université Paris Diderot. Il plonge ses racines dans les UFR scientifiques et dans les UFR de lettres de Paris Diderot.