Projet de recherche européen
-A +A

Premier projet COST pour Paris Diderot

Le projet ‘Who Cares in Europe ?’ coordonné par l’université Paris Diderot, a été sélectionné par l’organisation européenne COST (European Cooperation in Science and Technology). Seuls 7% des projets soumis ont été sélectionnés.

COST : qu’est ce que c’est ?

Subventionnée par la Commission Européenne, l’association COST, European Cooperation in Science and Technology, finance la création de réseaux de recherche, notamment des activités de coopération, telles que des ateliers, des conférences, des écoles de formation, des missions scientifiques à court terme et des activités de diffusion et de communication.

Le projet ‘Who Cares in Europe ?’ coordonné par le LARCA (Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones) de l’Université Paris Diderot, a été sélectionné par l’association COST. Pour l’appel à projets 2018, trois actions sont coordonnées par un établissement français (dont « Who Cares in Europe ? »), sur 40 projets financés en Europe.

Who Cares in Europe ?

Le projet s’intéresse à l’histoire de la protection sociale en Europe et aux liens entre État, secteur associatif et familles et tentera de répondre à plusieurs questions : comment l’État Providence a-t-il émergé de l’aide sociale fournie par les individus et les organisations non-étatiques? Comment s’est-il construit et a-t-il évolué ?  Comment expliquer qu’il soit en crise aujourd’hui dans de nombreux pays ? Existe-t-il un modèle social européen ou s’agit-il de constructions plurielles ? Quelles sont les différences entre les pays ? « Le projet réunit des chercheurs venant plus de 25 pays européens et étudie tout particulièrement l’histoire des liens d’entraide entre familles, associations et État depuis la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Selon les pays et les époques, la place des institutions religieuses, celle des associations politiques ou des associations féministes est plus ou moins importante », précise Clarisse Berthezène, professeure d’histoire britannique au LARCA et coordinatrice du projet.

« Les appels à projets sont « bottom-up », c’est-à-dire que ce sont les chercheurs qui proposent leurs sujets. Une fois un projet retenu par COST, celui-ci est mis en ligne et des chercheurs venus de tous les pays européens - dont hors UE - peuvent décider de le rejoindre, » ajoute Clarisse Berthezène. « Cette collaboration est un défi. Nous devons faire de gros efforts de traduction des textes clés dans les langues de chaque pays, faire circuler nos outils et surtout être à l’écoute des façons de travailler de chacun. Nous travaillons tous avec des historiographies différentes, une manière différente de réfléchir aux histoires nationales et de les croiser avec d’autres histoires. C’est passionnant de découvrir comment cela se passe dans les autres pays et de voir à quel point nous sommes tous complémentaires pour mener ces recherches. »

Le réseau autour de ce projet se réunira environ 2 fois par an, pendant la durée du programme (4 ans), dans des universités différentes à chaque fois, avec pour objectif de présenter au Parlement européen les résultats des recherches menées au cours des quatre années. Prochaine étape ? « Une première réunion le 7 juin à l’Université de Paris avec 16 personnes représentant le noyau dur du projet, puis à Prague en octobre prochain avec une quarantaine de membres. Nous fixerons les groupes de travail et les objectifs de publications pour les années à venir. » Le Project Management de ce programme est assuré par la DRIVE de Paris Diderot. 

L’association COST finance des projets depuis 1971 et s’est progressivement ouverte à l’ensemble des pays du continent européen, notamment les pays d’Europe de l’Est.

Pour en savoir plus sur le projet > https://www.cost.eu/actions/CA18119/#tabs|Name:parties

Pour en savoir plus sur la génèse du projet >  https://welfare-democracy.eui.eu/
 

APPUI À LA RECHERCHE

La Direction de la recherche, de l’innovation, de la valorisation et des études doctorales (DRIVE) accompagne la mise en œuvre de la politique de recherche de l’université en développant les services d’appui aux personnels de la recherche, aux...
Laboratoire

Laboratoire de recherches sur les cultures anglophones (LARCA)

Le LARCA regroupe 50 chercheurs et 50 doctorants dans le domaine des études anglaises et nord-américaines. Avec ses multiples centres de recherche et axes de recherche originaux, le LARCA est l’équipe la plus importante en France dans son domaine.