remise de prix
-A +A

Prix de La Recherche : trois équipes de Paris Diderot primées

Trois équipes de l’université Paris Diderot ont été mises à l’honneur lors de la 14e édition du prix du magazine La Recherche le 31 janvier 2018. Cette cérémonie, organisée en partenariat avec News Tank à l’occasion de la 3e édition de Think Education & Recherche, s’est déroulée à l’université Paris Dauphine.

Le prix La Recherche a pour finalité « de mettre en lumière des équipes de recherche aux travaux particulièrement performants ». Parmi les 12 publications de chercheurs représentant 11 disciplines et un coup de cœur du jury, trois mettent en lumière des laboratoires de l’université.
 

Biologie

L’équipe biologie de Claire Rougeulle, DR1 CNRS, responsable de l’équipe « ARN non-codants, Différenciation et Développement » au sein de l’unité Épigénétique et Destin Cellulaire (CNRS / université Paris Diderot)

Les travaux de Claire Rougeulle et Céline Vallot, de l’université Paris-Diderot, éclairent un phénomène biologique captivant : la régulation du chromosome X. Les cellules des femmes ont dans leur noyau deux chromosomes X. Mais un seul chromosome X est exprimé ! Autrement dit, seuls ses gènes sont transcrits en ARN messagers qui sont ensuite traduits en protéines. En inactivant de façon aléatoire un des deux chromosomes X, la cellule évite d’avoir une surdose des mêmes protéines. Et surtout, les doses de protéines issues des gènes du chromosome X restent équilibrées entre les femmes et les hommes. Ce phénomène suscite l’intérêt des biologistes depuis les années 1960 où le phénomène d’inactivation du chromosome X a été identifié chez la souris par Mary Lyon à l’université de Cambridge. Fin des années 1990, la molécule responsable de l’inactivation du chromosome X a été découverte. Il s’agit d’un ARN non codant appelé XIST. Mais tout récemment, Claire Rougeulle et Celine Vallot ont montré qu'un autre ARN non codant, XACT, est susceptible de jouer le rôle inverse : favoriser l’expression des gènes du chromosome X.

La publication : C. Vallot et al., Cell Stem Cell, 20, 102, 2017.

 

informatique

L’équipe de Science de l’information d’Amina Doumane, chercheuse au laboratoire IRIF (Paris Diderot / CNRS)

Amina Doumane a obtenu des résultats d'informatique théorique remarquables sur les logiques infinitaires. Les logiques infinitaires permettent des formules ou des démonstrations infiniment longues. Elles sont utilisées par exemple pour la vérification de programmes de tous les jours : s'assurer qu'un ascenseur n'ouvrira jamais ses portes entre deux étages par exemple. Le travail d'Amina Doumane fait le pont entres les logiques infinitaires et les logiques plus classiques grâce à une nouvelle notion de démonstration logique fractale. Un travail pionnier sur un domaine en émergence, point de contact entre logique mathématique et vérification des propriétés infinitaires des logiciels.

La publication : Amina Doumane, Constructive Completeness for the linear-time mu-calculus, Thirty-Second Annual ACM/IEEE Symposium on Logic in Computer Science, doi:10.1109/LICS.2017.8005075, 2017

 

 

Astrophysique

L’équipe d’astrophysique de Pierre Kervella, astronome au Lesia (UPMC / université Paris Diderot, Observatoire de Paris / CNRS)

L'équipe a mesuré avec une grande précision la trajectoire de l'étoile Proxima du Centaure, qui fait partie du système stellaire le plus proche du Système solaire, Proxima et Alpha du Centaure. Elle a ainsi montré que ce système est gravitationnellement lié : autrement dit, Proxima est en orbite autour d'Alpha du Centaure. C'est la résolution d'un problème ancien sur ce système voisin.

La publication : Pierre Kervella et al., Astronomy and Astrophysics, 598, L7, 2017.

 

Laboratoire

Epigénétique et Destin Cellulaire

La recherche au Centre Epigénétique et Destin Cellulaire est axée sur l’interêt des régulations épigénétiques dans la détermination du destin cellulaire et des programmes de différenciation chez les mammifères, en conditions normales et pathologiques
Laboratoire

Institut de Recherche en Informatique Fondamentale

L'IRIF est une unité mixe de recherche (UMR 8243) de l'Université Paris-Diderot et du CNRS, issue de la fusion des deux UMR LIAFA et PPS au 1er janvier 2016.
Laboratoire

Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique

Le LESIA, Laboratoire d’Etudes spatiales et d’Instrumentation en Astrophysique, est l’un des cinq départements scientifiques de l’Observatoire de Paris. Unité mixte de recherche UMR 8109, le LESIA aussi un laboratoire du CNRS.