-A +A

Séverine Toussaint, comprendre l'évolution de l'ongle et du pouce opposable

Nos tous premiers ancêtres sont apparus il y a 60 millions d’années dans un environnement arboricole et ont acquis des ongles et un pouce opposable. Ces caractéristiques morphologiques, uniques au sein du règne animal, permettent une capacité de préhension et de manipulation particulière. La manière dont est apparue cette capacité de préhension chez les  primates reste une énigme que Séverine Toussaint, doctorante à l’université Paris Diderot, au Muséum national d’Histoire naturelle, compte élucider.

La jeune chercheuse a mis en place une méthodologie originale reposant sur l’étude du comportement animal (l’éthologie), la paléontologie et la biomécanique, par la création d’un capteur de forces. Grâce à cette méthodologie, la jeune chercheuse pourra remonter aux origines des primates, par une nouvelle analyse des fossiles. La méthode développée peut être transposée à d’autres modèles biologiques. « Mon capteur de forces permettra des avancées non seulement en biomécanique au sens large, mais aussi dans des domaines aussi divers que la médecine (podologie), l’haptique (la science du toucher) ou la robotique » nous explique la jeune chercheuse qui ne cesse de s’émerveiller lorsqu’elle part en mission dans les parcs zoologiques ou milieux naturels pour être au plus près des animaux pour les observer.

© Fondation L’Oréal | Carl Diner

Mots clés >