portrait
-A +A

Sotiris Loucatos, directeur du laboratoire APC

Depuis le mois de janvier, Sotiris Loucatos assure la direction du laboratoire AstroParticule et Cosmologie (Paris Diderot, CNRS, CEA, Observatoire de Paris) avant de passer le relais à Antoine Kouchner cet été.

Alors qu’il était encore étudiant en physique et très intéressé par la philosophie, Sotiris Loucatos se tournait vers la physique des particules pour comprendre le « pourquoi du comment ». « Les grands mystères de l’univers m’ont toujours passionné. Et à cette époque, je pensais qu’en comprenant l’infiniment petit, je comprendrais tout. Avec le recul ce n’est pas si simple que cela », nous dit-il. Depuis Sotiris Loucatos a effectué l’essentiel de sa carrière de chercheur au CEA (commissariat à l’énergie atomique et aux énergies renouvelables). A Saclay, il s’est penché dès les années 90 sur la physique des astroparticules, l’étude des neutrinos  cosmiques et sur la cosmologie…

De l’infiniment petit à l’infiniment grand

Ses activités l’ont naturellement conduit à collaborer avec les équipes du laboratoire APC. Et c’est en 2012 que Sotiris Loucatos finit par les rejoindre. « Mon ami Pierre Binétruy qui avait fondé ce laboratoire m’a proposé le poste de directeur adjoint à la recherche. J’ai accepté, la proposition de superviser une trentaine de projets, tous plus intéressants les uns que les autres, était un beau défi ». Le laboratoire APC, placé sous la tutelle de l’université Paris Diderot, du CNRS, du CEA et de l’Observatoire de Paris, jouit d’une excellente réputation depuis sa création en 2005. En arrivant, Sotiris Loucatos savait où il mettait les pieds. « Le positionnement à l’interface de l’infiniment petit et de l’infiniment grand porte le laboratoire vers des domaines de recherche à la pointe : cosmologie, gravitation,  astrophysique des hautes énergie,  physique des neutrinos ». Les 200 personnes rattachées au laboratoire APC (chercheurs, ingénieurs, techniciens, …) plus des dizaines de stagiaires travaillent sur des programmes internationaux de premier plan. Actuellement, les équipes sont associées à des grands projets spatiaux, comme Planck, LISA, Athena,le satellite franco-chinois SVOM, ou au sol comme VIRGO, CTA, Antarès-KM3NeT, LSST, QUBIC…

Passage de relais

Depuis janvier 2018, Sotiris Loucatos a pris la direction du laboratoire APC. Il succède à Stavros Katsanevas, qui lui-même avait succédé à Pierre Bunétruy. « Je suis de la même génération que Stavros et Pierre, nous avons suivi le même DEA en 1976. J’ai accepté de prendre la direction du laboratoire pour pérenniser et développer les programmes de recherche ». Il consacre tout son temps à faire tourner le laboratoire et à le hisser dans des projets d’envergure et d’avenir. « Mais à 64 ans, je vais passer la main à Antoine Kouchner en juillet. La relève est là, elle doit prendre les postes de direction ! »

Laboratoire

AstroParticule et Cosmologie

Le domaine des astroparticules est un domaine à l'interface entre l'étude de l'infiniment grand et de l'infiniment petit, entre physique des particules et astrophysique.