communiqué
-A +A

Une nouvelle piste pour prédire les éruptions solaires ?

Discipline émergente, la météorologie de l’espace porte l’ambition de prédire efficacement les éruptions solaires pour mieux se prémunir de leurs perturbations. Une équipe internationale dirigée par Etienne Pariat, chercheur au Lesia  (Observatoire de Paris / CNRS / Université Paris Diderot / UPMC), travaillant sur des modélisations numériques 3D, a  mis en évidence un facteur capable de détecter à l’avance un événement éruptif. Ce facteur est associé à l’hélicité magnétique, qui représente le degré de torsion et d’entortillement du champ magnétique. Cette étude est publiée dans le journal Astronomy and Astrophysics du 17 mai 2017.

Aujourd’hui, malgré l’étude de nombreux paramètres, la probabilité de prédire  une éruption majeure un jour à l’avance ne dépasse pas 40%. Pourtant, les plus puissantes éruptions peuvent induire sur Terre des perturbations majeures comme des interférences dans les télécommunications ou la mise hors service des réseaux électriques dans des régions entières du globe. Nos technologies, toujours plus dépendantes de composants électroniques et aux satellites (GPS, téléphonie…), sont donc de plus en plus sensibles à l’activité du Soleil. Ces éruptions peuvent même mettre en danger la vie des astronautes.