-A +A

Centre de recherches psychanalyse, médecine et société

CRPMS
Tutelles >
Université Paris Diderot - Paris 7
UFR de rattachement >
UFR Études Psychanalytiques
Label unité >
EA

Présentation

La médecine en devenant scientifique a profondément remanié ses méthodes, ses principes et ses moyens d’action.

Jusqu’à ce tournant, la pratique médicale ressortait d’un type d’actions d’ordre religieux, magique ou sacré.

La position du médecin faisait de lui un homme d’autorité (ainsi une haute stature et une voix puissante faisaient partie des qualités requises pour le recrutement des médecins des asiles au XIXe siècle), appuyé sur des doctrines plus ou moins énigmatiques, au nom desquelles il opérait non sans savoir-faire non sans succès (bien sûr sans commune mesure avec les performances de la médecine scientifique).

Cet aspect n’est certainement pas absent de la pratique d’aujourd’hui, mais il est ignoré, méconnu ou considéré comme un élément accessoire, éventuellement utile à l’observance des traitements.

On peut même faire l’hypothèse que l’émergence de la psychanalyse à la fin du XIXe siècle correspond à cet abandon par la médecine de ce qui faisait la ressource psychothérapique de cette relation, place qui correspond à une fonction générique dans la culture et le lien social.

On a vu ensuite apparaître tout un champ de travaux et d’actions à cette articulation entre médecine et psychanalyse (M. Balint, G. Raimbault). En effet, les médecins et leurs patients ne se réduisent pas à de purs sujets de la science. Ces relations les affectent, et ne sont pas sans conséquences diverses sur les pratiques.

Que la médecine scientifique ait besoin – pour le plus grand bénéfice des malades – de cette réduction sujet de la science/corps « machine », ne retire pas l’importance et l’impact du sujet et du corps vécu.

C’est ce dont témoigne la complexité des demandes adressées à la médecine tout comme le recours de plus en plus insistant à des psychologues ou à des psychiatres dans les services de médecine.

Il y a donc entre médecine et psychanalyse une complémentarité de fait qu’attestent aussi bien leur histoire commune que les développements des pratiques contemporaines.

C’est pour prendre en compte ce champ de recherches, que Danièle Brun a fondé en 2001, avec Pierre Fédida et Alain Vanier, le Centre de Recherches Psychanalyse et Médecine, introduisant cette thématique à l’Université pour la première fois. Les recherches entreprises ces dernières années montrent la fécondité du champ et l’intérêt d’éclairer les enjeux théoriques et cliniques qui se font jour.

Autres contacts

Université Paris Diderot - UFR d’Études Psychanalytiques

Bât. Olympe de Gouges (case courier 7058)

8 rue Albert-Einstein
75013 Paris

Localisation

8 rue Albert Einstein
75013 PARIS
France